LE FUSAIN

   Le fusain , certes indispensable à certains dessins, ne peut être utilisé pour toutes les oeuvres.

Parfaitement adapté aux portraits (humains et animaliers), il est en revanche, plutôt déconseillé pour les représentations de paysages.

Le fusain s'utilise de deux manières principales: créer une dessin de toute part ou bien de repasser sur un dessin au crayon a papier"normal"pour lui  ajouter des effets de style.

Il permettra par exemple, de créer facilement des zones  d'ombrage qui donneront du relief et de la profondeur à votre dessin.  Ceci offrira à votre oeuvre un réalisme plus marqué.  On peut aussi jouer sur les nuances de gris, pour exprimer des sentiments sur les visages.  Les yeux seront, à ce titre, le point principal sur lequel on devra porter nos efforts.

 

 

Réalisation d'un portrait au fusain par A.Karin

Les techniques

Pour optimiser l'utilisation du  fusain;

La protection de votre dessin:  le fusain présente un défaut de taille, il génère une sorte de poussière qui adhère aux doigts et au dessous de la main pouvant  rapidement dégrader l'ensemble du dessin en "salissant" la feuille. Pour palier à ce problème, il existe une technique simple qui consiste à commencer le dessin par le côté opposé de la main tenant le fusain.(à gauche si vous êtes droitier)on évitera ainsi de salir le dessous de la main,en la déplaçant sur des parties déjà dessinées.

La Conservation des dessins;

Les dessins au fusain ont tendance à mal vieillir, notamment en raison de cet aspect poussiéreux. Pour optimiser la conservation, diffuser une laque à la surface et laisser sécher.

attention lors de la manipulation

Les zones d'ombre : la création de zones d'ombre est une technique très simple permise par le fusain.  Sur un coin du dessin, fixer une zone de lumière.  Les zones d'ombre seront donc définies en fonction de cette source.  Pour bien les réussir, réaliser un dégradé en colorisant la zone d'ombre du gris clair au gris foncé (symbolisant l'intensité de l'ombre).

Repasser plusieurs fois sur les zones foncées plutôt que d'appuyer plus fort,ce qui générerait de petites poussières nuisibles au dessin.

 

 

DESSIN D'UN OEIL

Composition du fusain

LE FUSAIN , médium efficace et économique est constitué de charbon de saule,de platane,de tilleul ou de vigne.

Le fusain de platane ou de saule est plus dure, plus homogène est le fusain de saule. il est commercialisé sous plusieurs épaisseurs et formes.

Sous formes de bâtons, le fusain est soit tendre, soit dur.Il casse assez facilement et est friable.

TENDRE... il est assez poudreux et adhère donc moins au papier.On l'utilise généralement pour les ombres.

DUR... il s'estompe moins, on l'utilise pour tout travail de précision.

mignonnettes = 4 mm Ø                     petits buissons = 6 mm Ø

moyens buissons = 8 mm Ø                 gros buissons = 10 mm Ø

petit décor = 12 mm Ø                       gros décor = 20 mm Ø 

 

CoolGrand sourireClin d'oil

Aime bienCrayon de fusain ; se présente sous forme de crayon en bois contenant une mine de fusain comprimée, gradué en moyenne, dur et tendre que l'on taille comme un crayon ordinaire.

 Aime bienOn utilise donc, à cause de l'enveloppe de bois, que la pointe qui limite par ce fait la largeur des traits. On  ne peut obtenir avec ce crayon de larges traits.

Légèrement plus dur que le fusain naturel,il est moins salissant et facile à manier.           

Emploi

   Le fusain est outil simple et facile à manier, il peut être utilisé seul pour créer d'étonnant effets d'atmosphère, avec de la peinture ou du pastel si l'on souhaite de la couleur, pour effectuer un premier croquis ou apporter des effets d’ombre.

                                                           Le fusain se combine parfaitement avec de la craie blanche pour produire des éclairages.      

C'est un excellent outil qui mène à l'essentiel en forçant l'artiste à visualiser les formes et le caractère du sujet sans s'encombrer de détails insignifiants.

Il est facile à corriger ou à effacer avec de préférence une gomme molle (mie de pain). On se sert également de cette gomme pour réaliser des taches de lumière.

On peut se servir des doigts ou d'une estompe pour créer des valeurs qui vont du noir les plus profond au gris très léger.

On peut aussi jouer avec le grain du papier pour faire des blancs en appliquant légèrement le fusain. Il est souvent utilisé pour établir les grandes lignes d'une composition avant de peindre.

 

Autour de 1550, peut-être dans le but de se débarrasser de l’opération de fixage, quelques artistes, Vénitiens pour la plupart, adoptent la technique du fusain huilé. Sa technique de fabrication est simple : il s’agit de plonger un bâton de fusain un certain temps dans l’huile de lin. En plus d’offrir une meilleure fixité, un caractère solide et un trait noir intense et velouté, le fusain huilé conserve les propriétés du fusain ordinaire, soit une ligne douce et large à la texture riche.