l'Histoire de la gomme

Jusqu'au XVIIe siècle les traits sont effacés en grattant le support avec une lame.Vers 1440 un certain Chennini, dans un livre destiné aux peintres,recommande d'effacer les traits de mine de plomb ou de fusain avec de la mie de pain.

La découverte du latex en amazonie(tirée de la sève de l'Hévéa)amène les savants européens,à chercher des applications pour cette matière souple et élastique. Dans l'Académie des Sciences de 1751, Charles Marie de la Condamine, découvreur du latex, encourage ses auditeurs à en étudier les propriétés et de rechercher le parti que l'on pourrait en tirer.

La première application, pendant près de 50 ans, la seule sera celle d'effacer les traits de crayon mine. Cette utilisation d'effacer en frottant,to rub,donnera son nom anglais au coutchouc "rubber".

La découverte de la vulcanisation par Ch.Goodyear en 1839 modifia complètement l'usage du latex, qui devient le caoutchouc imputrescible, résistant au fraoide et à la chaleur, non collant.

En devenant plus pratique, la gomme à effacer se démocratise dès le XIXe siècle. Le premier brevet de gomme emmanchée à l'extrémité d'un crayon est déposé en 1878 aux USA.

 

Le principe de fonctionnement

Lorsque l'on écrit avec un crayon mine, les particules de la mine se logent dans les interstices du maillage de fibres qui forment le papier. En passant sur la surface à effacer, la gomme tire les mailles du paier pour déloger les particules de graphite.

En complément la gomme a aussi une propriété abrasive, elle arrache de petites parties du papier. Le restant de graphite qui n'avait pas été enlevé en écartant les mailles, se trouve alors retiré et mélangé  aux détritus de papier et de gomme qui forment les pelures que l'on observe quand on gomme une feuille. 

L'extrusion

Ce mode de fabrication consiste à faire circuler de la pâte de matière(ne forme de bande) le long d'une filière. la pâte est successivement cuite, puis refroidie dans cette filière, et enfin coupé aux dimension de la gomme.

A la fin de la chaine on obtient un gomme, la plus plus part du temps de forme rectangulaire,prête à l'emploi.

L'injection

Par rapport à l'extrusion, l'injection présente l'avantage de pouvoir obtenir les toutes les formes de gommes.le mode de fabrication conssite: 

Chauffer la matière à plus de 140°C dans des presses, à injecter cette matière dans un moule qui aura la forme désirée, puis à refroidir et tonneler les gommes, procédé qui arrondi les angles de la gomme, dans des tonneaux en métal durant plusiers heures.

Seules les gommes en plastique peuvent être injectées.